Pour financer l’achat d’un appartement ou d’une maison, de nombreux ménages français ont recours au crédit immobilier. Et qui dit achat dans l’ancien dit généralement travaux. Même s’ils ne sont pas d’envergure, les travaux permettent aux propriétaires d’améliorer le confort de l’habitation et de la décorer plus à leur image. Pour les financer, il est possible d’inclure les frais des travaux dans le prêt immobilier. Mais comment s’y prendre ?

Quand le crédit immobilier comprend également les frais de travaux

En France, de plus en plus de ménages choisissent de financer l’achat de leur logement grâce à un crédit immobilier. Il leur permet en effet de disposer rapidement d’une somme d’argent conséquente et donc d’acheter sans attendre de pouvoir s’acheter le bien immobilier de leurs rêves avec leurs économies. Par ailleurs, les taux d’intérêt particulièrement faibles proposés aujourd’hui par les organismes de financement et les banques ne font que renforcer l’intérêt des ménages pour ce produit bancaire en particulier.

La réalisation de travaux est l’un des premiers éléments auxquels les nouveaux propriétaires pensent généralement après l’achat d’un bien ancien. Et pour payer un tel projet, il est possible d’intégrer le montant des travaux à effectuer dans le prêt immobilier. C’est parfaitement faisable, légal et même devenu pratique courante. Mais attention, pour que la banque accepte de vous donner une somme d’argent en plus du prix du bien, les travaux doivent obligatoirement permettre l’amélioration de la fonctionnalité ou de l’esthétique du logement.

La somme en plus doit servir à financer des travaux comme l’installation d’une salle d’eau supplémentaire à l’étage ou éventuellement d’une chambre à coucher pour un bébé par exemple. Faire preuve de bonne foi : tel est le second critère conditionnant l’obtention d’une somme d’argent en plus lors du prêt. Pour ce faire, l’emprunteur peut par exemple mettre à disposition de l’organisme de prêt, tous les documents officiels prouvant l’intention de réaliser des travaux. Devis et facture proforma sont quelques exemples des justificatifs qu’il est possible de demander auprès des professionnels du bâtiment.

L’importance de bien choisir son moment

Inclure le budget travaux dans un prêt immobilier n’est possible que si et uniquement si l’emprunteur formule sa demande auprès de la banque dès la souscription au crédit immobilier. Lorsque le crédit a déjà été octroyé, en changer les modalités en vue d’un rajout est une opération impossible. En effet, une telle pratique remettrait en cause l’étude du financement et l’analyse du taux d’endettement de la personne souscrivant l’emprunt. Mensualité, durée de remboursement : en réalité, ce sont tous les éléments caractéristiques du prêt immobilier qui changent.

Si vous souhaitez effectuer des travaux dans votre logement, mais qu’il est trop tard pour l’inclure dans le prêt immobilier, le prêt personnel et le prêt travaux offrent de belles alternatives. Pour alléger les mensualités qui dans ce cas, sont nombreuses et conséquentes, un rachat de crédits peut par ailleurs être ensuite envisagé.